Faut-il imputer ce résultat inattendu au mauvais temps constaté le week-end dernier sur une bonne partie de la France ? Dimanche 1er novembre, les amateurs de sport étaient postés devant leur écran de télévision permettant à TF1 de réaliser de bons chiffres d’audiences. Avec 4,4 millions de téléspectateurs, le programme F1 à la Une (29% de parts d’audience) enregistre sa meilleure performance d’audience de la saison ! Le Grand Prix d’Abou Dhabi a attiré 3,7 millions de téléspectateurs, soit 26% des téléspectateurs. Soit 200.000 personnes de plus que pour le précédent Grand Prix, au Brésil. Un résultat d’autant plus curieux, que le GP du Brésil était décisif pour le titre de champion du monde des pilotes et pour celui des constructeur. Le GP d’Abou Dhabi n’était décisif en rien, mais la dernière épreuve de la saison avait une double particularité. Il s’agissait du premier Grand Prix de Formule 1 de l’histoire disputé dans ce petit émirat. De plus, la course avait une autre caractéristique inédite avec un départ donné en plein jour et une arrivée en pleine nuit. Effet télégénique assurée. Un pic d’audience à 4,9 millions a été relevé peu après le départ, à 14h09.

Sur l’ensemble de la saison, TF1 n’a pas à rougir des audiences de la Formule 1. Le magazine F1 à la Une a réalisé en moyenne 3,4 millions de téléspectateurs pour 28% de part de marché. Malgré le recul sportif des écuries comme Ferrari et Renault, le programme F1 affiche une progression avec une audience de 3,1 millions de téléspectateurs par Grand Prix et 29% de parts d’audience. Sur la cible des hommes de moins de 50 ans, cette part d’audience monte à 33%.