L’écurie Red Bull restera motorisée par Renault jusqu’en 2016. Les deux parties ont prolongé leur partenariat de cinq années. Signe que le constructeur français s’inscrit effectivement sur le long terme en Formule 1. Le président de Renault Sport, Bernard Rey, et le directeur de l’écurie Red Bull, Christian Horner, se sont naturellement félicités de cette prolongation qui permet de porter à 10 ans tout juste la durée de la collaboration entre les deux structures.

En 2012 et 2013, Renault continuera de fournir des moteurs V8 à l’équipe de Sebastian Vettel. Ainsi que son KERS, système de récupération d’énergie au freinage. Un moteur nouvelle génération, V6 d’une cylindrée 1,6 litre de cylindrée sera développé à l’horizon 2014, dans le cadre d’un joint-venture (société commune) entre le deux parties. Les recherches sur ce moteur, plus économe en carburant, pourraient à terme être exploitées par l’industrie automobile dans son ensemble. En revanche, Red Bull et Renault se sont gardés de préciser si les moteurs de l’écurie autrichienne porteront tout au long de l’accord le nom de Renault. Dans ses commentaires, Christian Horner a mis en avant l’alliance Renault-Nissan. Or, les Red Bull et les pilotes de l’écurie (Vettel et Mark Webber) portent déjà le sigle Infinity, la marque de luxe de Nissan. De là à imaginer des Red Bull-Infinity dans un futur proche…