Selon Les Échos, la Ligue de football professionnel (LFP) a retenu quatre propositions d’investisseurs pour injecter 1,5 milliard d’euros au tour de table de sa société commerciale.

Sur la dizaine de marques d’intérêts enregistrée pour l’entrée au capital de la société commerciale qu’elle souhaite créer, la LFP en a retenu quatre propositions. Celles des fonds américains Silver Lake, Hellman & Friedman et Oaktree, plus le fonds britannique CVC.

Ils se sont dits prêts à injecter 1,5 milliard d’euros dans la structure qui sera chargée de vendre les futurs droits TV du football français touché de plein fouet par la crise sanitaire et surtout la défaillance de son diffuseur Mediapro il y a un an. En contrepartie, ils demandent entre 12 % pour l’offre la mieux disante, et 13,5 % du capital pour la moins attractive. Ce qui valorise le football français plus de 12 milliards d’euros, la moitié environ de la ligue espagnole, après le dernier accord conclu avec CVC.