L’appel d’offres lancé en juin dernier (voir La Lettre du Sport n°282) se solde par une razzia de BSkyB, la filiale britannique du groupe de Rupert Murdoch. Le diffuseur a acquis l’ensemble des droits de retransmission en direct de la Premier League pour la période 2004-2007. BSkyB a raflé tous les lots proposés par la Ligue anglaise, soit un total de 138 matches en direct contre 106 actuellement.

La Ligue avait subdivisé son appel d’offres en lots pour répondre aux critiques de la Commission européenne sur l’absence de concurrence. Résultat : BSkyB accroît sa mainmise sur la diffusion du football anglais pour un investissement du même ordre : 1,5 milliard d’euros sur trois ans. La commission européenne s’opposera-t-elle à cette situation de position dominante ? C’est possible, mais en l’état actuel du marché, seule BSkyB était en mesure d’apporter une telle manne à la Premier League.

Rappelons qu’en France, l’appel d’offres de la Ligue sur les Droits TV du championnat avait abouti à une attribution exclusive à Canal +… qui avait été annulée suite à une intervention du Conseil de la concurrence.
Enquête de Bruxelles

La réaction de la Commission européenne ne s’est pas faite attendre. Dans un communiqué, elle annonce que les modalités de l’appel d’offre de la Ligue anglaise va être étudié. En particulier, la Commission vérifiera si les lots offerts étaient assez attractifs pour attirer plusieurs offres concurrentes.