L’Olympique de Marseille sort de sa réserve et lance une action en justice contre Mohamed Ayachi Ajroudi et Mourad Boudjellal, candidats au rachat du club.

Dans un communiqué, le club affirme que son propriétaire Frank McCourt n’a aucune intention de “céder sa participation” aux deux hommes d’affaires. “Une assignation préparée par le cabinet Malka et Associés leur a été délivrée ce jour par huissier”, annonce mardi soir l’Olympique de Marseille. Cette assignation vise à engager la responsabilité des deux hommes sur le fondement de l’article 1240 du Code civil pour le préjudice causé par “une campagne intensive de désinformation massive dans le but manifeste de déstabiliser et fragiliser le club”, précise l’OM auprès de l’AFP. “Depuis plus de trois semaines, Messieurs Ayachi Ajroudi et Boudjellal ont entrepris une campagne médiatique pour déstabiliser le club. L’Olympique de Marseille, dont les investigations ont permis de réunir de nombreux éléments à charge, entend faire condamner les auteurs de cette campagne de déstabilisation”, poursuit le club sur son site Internet.

Le communiqué s’accompagne d’un démenti formel des rumeurs évoquant notamment des discussions entre le clan du propriétaire et les candidats au rachat: “À aucun moment Monsieur McCourt n’a envisagé de céder sa participation dans Olympique de Marseille SASP à Messieurs Ayachi Ajroudi et Boudjellal. Contrairement à ce qui a pu être affirmé dans les médias, ni Monsieur McCourt ni quiconque appartenant au groupe McCourt et à l’OM n’a eu le moindre contact avec eux ou leurs conseils”. La direction marseillaise dénonce un “comportement non professionnel et sournois”. Elle évoque aussi une “attaque à l’encontre de l’OM et de ses supporters”. Mohamed Ayachi Ajroudi et Mourad Boudjellal sont ainsi accusés de mener une “campagne destructrice et égoïste basée sur des tromperies et des mensonges”. “Personne ne devrait utiliser l’Olympique de Marseille afin d’asseoir sa notoriété personnelle et au mépris des règles les plus communément admises dans le monde des affaires”, tacle le club phocéen.