Le match retour entre Manchester United et l’Olympique de Marseille pourrait ne pas être diffusé sur les radios française. Ces dernières refusent, en effet, de verser les 26.000 euros demandés par le club mancunien au titre des droits de retransmission.

Ce mouvement de protestation concerne, outre Radio France et ses deux stations France Info et Radio Bleu Provence, RTL, Europe 1 et RMC, indique Jacques Vendroux, directeur des sports de Radio France. Il y a deux semaines, Manchester United a demandé 26.000 euros de droits par radio alors que les Anglais qui étaient là mercredi (pour le match aller) ont pu travailler gratuitement, regrette Jacques Vendroux. Il s’agit de la somme la plus exorbitante réclamée pour un match de football depuis que la Ligue des champions existe. C’est du jamais vu et ce serait une première. On boycotte ce racket, ajoute-t-il.

De son côté, l’OM, par l’intermédiaire de sa responsable de presse Laurence Firmian, a dit comprendre le boycott des radios, au vu des tarifs prohibitifs demandés. Nous avons tout entrepris auprès de Manchester United pour le dissuader de les appliquer, mais rien n’y a fait. Les premiers punis seront cependant nos supporteurs, qui ne pourront vivre le match à la radio. C’est dommage pour notre club aussi, a-t-elle ajouté.
Que dit l’UEFA ?

Selon l’UEFA, chaque club peut nommer deux radios pour lesquelles il n’y a pas de droits à verser, hormis des droits techniques de 1.000 euros. Pour toutes les autres radios, le club qui reçoit peut décider d’exploiter les droits comme bon lui semble.