C’est un doublé ou presque. Après la FIFA, Qatar Airways se rapproche de l’UEFA (en plus de ses accords avec une multitude de clubs à travers le monde, dont le Paris SG, Qatar Airways est aussi partenaire de la Conmebol en Amérique du Sud, ndlr). A moins de quatre mois du début de l’Euro 2020 (11 juin-11 juillet), la compagnie aérienne officialise la signature d’un contrat de partenariat avec la compétition continentale.

Dans le cadre de cet accord, Qatar Airways sera la « compagnie aérienne officielle » de l’Euro 2020 et bénéficiera notamment d’une visibilité dans les stades qui accueilleront les 51 matches du tournoi ou encore sur les plateformes digitales de la compétition. Cet Euro sera le premier organisé dans autant de pays et villes (12). A moins bien sûr que la crise sanitaire n’oblige l’UEFA à changer ses plans avec une organisation ramassée dans un seul pays. Mais pour l’instant, l’organisation reste multisites. Qatar Airways desservira toutes les villes hôtes (Amsterdam, Bakou, Bilbao, Bucarest, Budapest, Copenhague, Dublin, Glasgow, Londres, Munich, Rome et Saint-Pétersbourg) soit directement soit par l’intermédiaire de partenaires aériens.

A propos du Qatar, à moins de deux ans de la Coupe du monde dans l’état du Golfe, la FIFA vient de lancer la vente des packages d’hospitalité. Selon Nick Brown, le directeur commercial de l’instance internationale, elle pourrait atteindre des records. « Avant même le début de la vente, l’offre a été l’objet d’un intérêt sans précédent », a-t-il expliqué. Selon les prévisions de la FIFA, le contexte sanitaire actuel et ses effets sur l’économie mondiale ne devraient pas avoir d’impact sur les ventes de ces packages, pour l’essentiel achetés par des entreprises, avec des places en loges et un ensemble de services d’hospitalité. La FIFA anticipe des recettes supérieures à celles enregistrées pour les deux dernières Coupes du monde, au Brésil en 2014 et en Russie en 2018.