Alors que la reprise de Manchester United par Murdoch pour 6,2 MdF semble acquise, plusieurs autres clubs sont en négociation avec des groupes audiovisuels.

En 1990, il avait fallu faire appel à des talents de négociateurs, à la .Mairie de Paris, pour convaincre Canal + de reprendre un PSG endetté. Aujourd’hui, la situation est inversée: les clubs – anglais surtout – sont bénéficiaires et courtisés par les investisseurs.
Des investisseurs qui sont pour la plupart des groupes du secteur audiovisuel.

1. Une synergie évidente

Les groupes audiovisuels contrôlent des chaînes qui achètent les droits de retransmissions des clubs. En devenant propriétaires, ils économisent l’achat des droits pour leurs clubs. L’offre de Murdoch pour MU est mirobolante dans l’absolue (plus de 7 fois le chiffre d’affaires), mais est amortie en 5 ans grâce aux économies réalisées sur l’achat des droits TV du club.

2. Des droits TV individuels

La législation européenne condamne le monopole des ligues sur les droits TV des championnats nationaux. Chaque club devrait donc, à terme, négocier individuellement ses droits, comme cela est le cas pour la première fois cette saison en Italie. Les chaînes qui n’avaient pas les moyens de s’offrir les droits d’un championnat pourront s’off rir ceux d’un club, à condition qu’elles soient en position de force dans la négociation. L’idéal étant de devenir propriétaire…

3. Une opération rentable

Les grands clubs de football européens réalisent des bénéfices et sont cotés en bourse. La perspective d’une augmentation des revenus liés aux Coupes d’Europe (projet de Superligue ou de réforme des Coupes d’Europe UEFA) aidant, ils sont plus convoités que jamais. Il est naturel que les groupes de communication, qui ont des liquidités, soient intéressés.

LES NEGOCIATIONS EN COURS

– Manchester United
News Corporation (Murdoch) offre 6,2 MdF pour le rachat du club.

– Arsenal United
Le groupe audiovisuel Carlton a proposé 2,75 MdF aux actionnaires.

– Aston Villa
Un groupe de communication non identifié est en pourparlers avec les propriétaires pour le rachat du club.

– Tottenham
Une offre de 800 MF (investisseur non identifié) a été repoussée.