Le groupe Lagardère conteste la décision unilatérale de la Confédération africaine de football(CAF) de résilier immédiatement son contrat d’agence avec Lagardère Sports.

Dans un communiqué, le groupe Lagardère précise que la décision de la CAF, «avec effet immédiat», lui a été notifiée dans la journée (mardi 5 novembre). Les deux parties étaient liées jusqu’en 2028, rappelle le groupe. «Rien ne saurait justifier une résiliation du contrat et pas davantage l’enquête en cours de la commission de la concurrence du COMESA (CCC) qui n’a encore rendu aucune décision», ajoute le groupe français. «Lagardère conteste fermement cette décision de la CAF qu’elle considère illégale, abusive et non fondée», indique le groupe, qui invite la confédération africaine «à revenir au plus vite à une position raisonnable et à continuer comme elle à honorer ses engagements». «À défaut, Lagardère engagerait toute action pour défendre ses droits et obtenir une complète indemnisation du préjudice qu’elle subirait», poursuit le communiqué.

Mais Lagardère ouvre la porte à des négociations : «Il incombe à la CAF de se joindre aux efforts de Lagardère Sports dans le cadre de la procédure en cours, afin de permettre la poursuite du contrat, éventuellement ajusté en fonction des discussions menées avec les autorités, dans leur intérêt commun et dans celui du football africain.» A suivre.