Avec la reprise des compétitions européennes vient le temps des projets de « Super Ligue ». Le dernier projet en date promet six milliards de dollars aux clubs.

Tant que l’UEFA n’aura pas officialisé la nouvelle version de la Ligue des champions à partir de 2024 (et pourquoi pas un statu quo), les spéculations continueront autour de la création d’une énième « Super Ligue » réunissant les « plus grands » clubs européens dans un format de compétition nouveau avec des recettes jamais vues encore. C’est à peu de chose près le canevas qu’il convient de respecter pour prétendre à ce qualificatif de « Super Ligue ». Pourquoi « Super » d’ailleurs ?

Classiquement, le Real Madrid, la Juventus Turin et le Paris SG (depuis l’arrivée du Qatar) sont cités pour être parties prenantes. Une « Super Ligue » avec le Slovan Bratislava et le Molde FK fonctionnerait moins bien… Cette fois, il s’agit du FC Liverpool et de Manchester United. Les mêmes qui étaient à la manœuvre il y a quelques jours pour réformer la gouvernance de la Premier League. Il s’agit de réunir les 18 équipes des cinq meilleurs championnats européens (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie, France) dans un format avec des play-offs façon NBA en fin de saison. Rien de nouveau ici encore. Les cinq pays cités sont économiquement les plus intéressants.

En concurrence avec la Ligue des champions

Selon Sky Sports, « au moins douze équipes » seraient en pourparlers. Avec qui ? La FIFA semble-t-il. La fédération internationale, qui aimerait bien, d’une façon ou d’une autre récupérer la manne générée par les clubs, aurait déjà fait appel à une banque (JP Morgan) pour lever les 6 milliards de dollars nécessaires au lancement du projet ! Ce financement serait garanti en s’appuyant sur les futurs droits TV de l’épreuve. Chacun des clubs participants pourrait recevoir « des centaines de millions de livres sterling », avance Sky Sports. Il y a tout de même une nouveauté qu’on trouve dans cette bouteille jetée à la mer. Classiquement, les projets de Super Ligue prévoient de se substituer aux championnats nationaux. Ici, les matches européens se dérouleraient en milieu de semaine pour ne pas empiéter sur les championnats nationaux, cette nouvelle compétition viendrait donc en opposition directe avec les compétitions européennes existantes.

L’UEFA ne souhaite pas réagir. Mais on imagine volontiers ce que l’instance européenne de l’idée. Le président de la Liga, Javier Tebas, s’est lui exprimé, en estimant que « ces projets souterrains semblent bons uniquement quand on les envisage à 5h00 du matin après une nuit passée au bar ».

Hier, c’était un ticket FIFA-Real Madrid

Le temps passe vite. En décembre dernier, bien avant que la pandémie de la Covid-19 ne vienne bouleverser le monde, il était question d’une nouvelle compétition internationale pour les clubs. Le New York Times en était sûr : la FIFA et le Real Madrid préparaient en sous-main le lancement d’une compétition inter-clubs.

La Fédération internationale est de tout de même intervenue pour démentir les affirmations du quotidien américain.