Le Ballon d’or ne sera pas attribué en 2020. Une première depuis la création du trophée.

Organisateur du trophée, le magazine France Football estime que l’année a été trop tronquée par la crise sanitaire pour que soit désigné un nouveau lauréat. Lionel Messi (Ballon d’Or 2019) restera le tenant du trophée un an de plus. C’est la première fois depuis la création du Ballon d’Or, en 1956, que la distinction ne sera pas attribuée. Pour France Football, les conditions ne sont pas réunies en 2020 pour départager les meilleurs joueurs, même avec une reprise progressive de la saison et la perspective d’un vainqueur de la Ligue des champions en août.

« Nous ne souhaitions pas apposer au palmarès un astérisque indélébile du style “trophée remporté dans des circonstances exceptionnelles dues à la crise sanitaire du Covid-19”. Nous préférerons toujours une petite entorse (à notre histoire) à une grosse cicatrice », justifie le rédacteur en chef, Pascal Ferré. « Parce que seulement deux mois (janvier et février), sur les onze généralement requis pour se faire une opinion et départager les meilleur(e)s, c’est beaucoup trop peu pour jauger et juger, étant donné que les autres matchs se sont déroulés – ou se dérouleront – ensuite dans d’autres conditions et formats (huis clos, cinq remplacements, Final 8 européen sur un seul match) trop éloignés du panorama habituel », développe Pascal Ferré.

Cette décision s’applique aussi au Ballon d’or féminin (créé en 2018), de même qu’aux autres prix distribués, comme les trophées Kopa et Yachine, récompensant respectivement la révélation de l’année et le meilleur gardien.

Au lieu des quatre lauréats habituels, France Football en désignera onze en fin d’année, avec la révélation de l’équipe de tous les temps élue par le jury habituel du Ballon d’Or, à savoir quelque 180 jurés répartis dans le monde.