La Ministre de la Culture, Catherine Tasca, au nom du gouvernement, s’est insurgée contre la décision de la Ligue Nationale de Football (LNF) de faire payer des droits de retransmission aux radios et à la presse écrite. En ce qui concerne les droits pour la radio et pour la presse écrite, nous sommes, ma collègue Marie-George Buffet et moi-même, mais tout le gouvernement de Lionel Jospin également, déterminés à ne pas accepter cette marchandisation.

Marie-George Buffet ne reste pas en retrait dans ce débat passionné. On veut faire de l’argent sur tout, ce n’est pas possible. Il faut laisser la liberté d’information s’exercer, c’est un droit fondamental en France. La loi française, la loi sur le sport, permet bien sûr l’exclusivité pour un événement sportif avec un média, mais assure le droit à l’information. On ne peut pas empêcher des médias de donner à voir des événements sportifs, de donner des résultats, et je pense qu’il faut dire halte aux péages mis sur les radios ou mis peut-être demain sur la presse écrite, a déclaré la ministre.

Catherine Tasca reconnaît une faille dans l’arsenal législatif français. Il est vrai qu’aujourd’hui notre législation, si elle a établi un cadre pour la télévision, ne l’a pas fait pour la radio. D’ores et déjà, nous sommes très déterminés à faire respecter intégralement le droit d’accès à l’information sur les stades, et à l’occasion de tout ce qui peut être retransmission intégrale ou extrait ou information, a-t-elle ajouté.