Le président du RC Strasbourg, et secrétaire général de la Ligue Nationale de Football (LNF), Patrick Proisy a calmé le jeu à propos de la commercialisation des Droits Radiophoniques du football français.

Il n’y aura pas d’exclusivité pour le Championnat. Nous avons mis en place un système qui protège la diffusion possible pour l’ensemble des radios, y compris sous forme de multiplex, a-t-il expliqué à l’issue du conseil de la LNF. Chargé du projet de commercialisation des droits radios, il explique qu’il faut faire une différence entre le droit à l’information (accès au stade, aux tribunes, aux zones mixtes), qui doit rester gratuit, et la couverture des matches en direct. L’exploitation du direct se fera de deux manières : sur le plan d’un paiement forfaitaire à l’année, pour tout le monde. Et d’un partenariat plus élaboré, de la même manière qu’il existe un partenariat entre RTL et l’équipe de France, où il y aura du marketing.

Patrick Proisy a par ailleurs exclu de faire payer la presse écrite comme Gérard Bourgoin, président de la LNF, en avait évoqué le projet. La presse écrite n’est pas et ne sera jamais concernée par les problèmes que posent les droits radios.