Le Chili entend faire payer les interviews exclusives avec ses joueurs hors rencontres prévues pour l’ensemble de la presse à l’occasion de la Coupe du monde. Si quelqu’un veut une interview exclusive audio et images avec les joueurs, en marge de la conférence de presse donnée pour le reste des medias, cela a une valeur ajoutée, estime le président de la Fédération chilienne (ANFP) Harold Mayne-Nicholls. Ce n’est la même chose qu’une conférence de presse avec l’ensemble des médias.

Je vois que les chaînes, quand elles invitent une vedette de télévision pour une interview, elles paient, souligne Mayne-Nicholls. Je ne vois pas pourquoi le football serait étranger à cela.

S’ils (des médias) sont désireux d’une interview exclusive, ils la sollicitent et ils la paient, c’est une pratique dans le monde entier, continue-t-il.

Reste une question : qui voudra d’une interview exclusive d’un joueur de la sélection chilienne ?