La bataille est engagée entre les deux médias britanniques (BBC et ITV) et le Groupe Kirch présidé par Léo Kirch (ici sur la photo) propriétaire des droits TV des Coupe du Monde 2002 et 2006.

Le Groupe Kirch, propriétaire des droits de retransmission des deux prochaines Coupes du Monde (pour 11 MdF), cherche à contourner la législation britannique. Celle-ci ne lui permet pas de revendre à son gré les droits TV de la Coupe du Monde 2002. Selon la loi en vigueur outre-Manche, la FIFA World Cup est un événement « d’envergure nationale » qui doit être retransmis par les chaînes de télévisions accessibles à tous. La BBC et ITV (respectivement télévision publique et première chaîne commerciale du Royaume-Uni) se sont alliés pour l’acquisition de ces droits en échange de 1,9 MdF. Somme que le Groupe Kirch juge insuffisante.
Il réfute la légitimité de la loi britannique et parle de mesure anticoncurrentielle. Le magnat allemand souhaiterait passer outre cette législation et négocier directement la revente de ses droits auprès d’opérateurs satellitaires disposés à ouvrir plus largement les cordons de la bourse. Les rencontres seraient alors retransmises en pay-per-view. Ce que le gouvernement britannique souhaite justement éviter.
Si les deux télévisions « traditionnelles » ne parviennent pas à acquérir les droits de la Coupe du Monde, les spectateurs anglo-saxons, pour la première fois, ne pourront voir le mondial qu’au travers du pay-per-view.