Depuis plusieurs mois, les Girondins de Bordeaux boycottent le quotidien Sud-Ouest. Plus question pour eux de s’exprimer dans les colonnes du journal jugé trop critique.

La situation dure depuis plus de six mois maintenant. Depuis le 21 septembre dernier, les membres de l’effectif girondins refusent de communiquer avec les journalistes du quotidien Sud-Ouest. Les joueurs bordelais reprochent à Sud-Ouest des critiques trop acerbes sur leur qualité de jeu ! Un mouvement que vient de rejoindre Elie Baup, l’entraîneur des Marine et Blanc.
Un comble lorsque l’on sait que le groupe de presse Sud-Ouest détient 10 % des parts du capital des Girondins de Bordeaux et que l’actionnaire principal du champion de France 1999 est M6 …une entreprise communication.