L’Association Nationale des Ligues de Sport Professionnel (ANLSP) réagit sur l’avis de l’autorité de la concurrence relatif au secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne. L’ANLSP estime que l’avis conforte le droit au pari en ne relevant aucune entrave à la concurrence dans la manière dont ce droit a été concédé par les organisateurs de manifestations sportives aux opérateurs agréés. Pour l’ANLSP, cet avis rejette donc l’argumentation développée par les sociétés de paris sportifs qui contestent justement ce droit au pari, unique en Europe.

Les ligues estiment également que l’Autorité de la concurrence relève par ailleurs que le prix du droit au pari n’est pas uniquement fondé sur les coûts engagés pour la détection et la prévention des fraudes mais correspond également à
la contrepartie du fait de consentir l’organisation de paris.

Ce faisant, l’ANLSP demande aux opérateurs de paris sportifs, réunis au sein de l’EGBA, à cesser leurs attaques médiatiques et judiciaires contre les intérêts matériels et moraux du sport français.