Une étude inédite sur la consommation et la pratique des licenciés de tennis réalisée par l’Union Sport & Cycle en partenariat avec la Fédération Française de Tennis (FFT) décrypte leurs comportements et leur consommation.

Avec 4,4 millions de pratiquants, dont un peu plus d’un million de licenciés, le tennis est ainsi le deuxième sport le plus pratiqué en club derrière le football (2,2 millions). La fédération compte quelque 8.000 clubs affiliés. Selon l’étude, la quasi-totalité des licenciés (93 % des répondants) s’entraînent une fois par semaine (20 % chez les non licenciés). Ils sont aussi très fidèles avec leur partenaire de club, avec qui ils sont 82 % à jouer habituellement. Et pour 58 % d’entre eux, ce sont des compétiteurs individuels, dont 56 % d’adeptes des rencontres par équipes.

Une raquette neuve tous les trois ans

Selon les estimations de l’étude (*), les licenciés de tennis consomment pour 300 millions d’euros par an d’équipements pour pratiquer leur sport favori. Côté matériel, 300.000 raquettes sont vendues chaque année en France pour un prix moyen de 135 ans.

Leur consommation varie peu, avec plus de 65 % de personnes qui n’en changent que tous les trois ans, pour un prix annuel d’environ 135 euros, soit 40  % du budget tennis. Cette fréquence diminue avec l’âge : les jeunes (18-24 ans, 2 ans et 7 mois) ont tendance à renouveler plus fréquemment que les seniors (55 ans et plus, 3 ans et 8 mois).

A noter enfin la domination de trois marques seulement. Les deux leaders du secteur, Babolat (30 % de part de marché) et Head (30 %) se tiennent dans un mouchoir de poche. Wilson est troisième avec plus de 22 % du marché.

* L’enquête a été réalisée sur un échantillon représentatif de 4.800 licenciés de la FFT. Le sondage a eu lieu du 1er au 15 janvier 2017, par un mode d’administration on-line.
Part de marché par produit

Cordage 20%
Chaussures 17%
Balles 17%
Textile 16%
Raquette 16%
Accessoires 14%