Herbert Hainer, le patron du fabricant d’équipements sportifs Adidas, critique la politique économique du gouvernement allemand, à qui il réclame des baisses d’impôts. Le gouvernement a bien commencé puis a perdu du terrain. Les bisbilles actuelles et la contestation sans fin sont effrayantes, a-t-il dit au quotidien Bild Zeitung. M. Hainer demande à l’équipe d’Angela Merkel d’investir dans les infrastructures mais surtout de baisser les impôts, avant les prochaines élections de septembre 2009.

Il est clair que nous avons besoin d’impôts plus bas. Les gens doivent enfin avoir plus d’argent dans leur porte-monnaie. Et je pense qu’une baisse temporaire de la TVA serait justifiée pour doper la consommation, a dit le patron d’Adidas. Et d’ajouter : Les gens ont besoin d’une politique qui donne du courage et produit l’impression que les choses sont prises en main. Je ne vois rien de tel pour l’instant.

M. Hainer affiche cependant sa confiance pour Adidas face à la crise : Je pense que nous nous en sortirons avec des égratignures. Le sport est relativement résistant aux crises. Les gens veulent continuer à en faire et vont plutôt s’acheter de nouvelles chaussures de sport à 80 euros qu’une nouvelle voiture à 25.000 euros.