C’est un classique chez PSA. Quand Peugeot entre en piste, Citroën s’efface et vice-et-versa. Peugeot annonce son retour dans le championnat du monde d’Endurance (WEC) à compter de la saison 2022-2023. Citroën annonce la fin de son programme dans le championnat du monde des rallyes (WRC).

«La forte réduction des coûts permise par la nouvelle réglementation Hypercar et la confirmation de l’électrification chaînes de traction avec la technologie hybride ont conduit le Comité Exécutif du Groupe PSA à approuver la proposition de participation de la marque Peugeot à ce championnat en 2022, grâce à une performance marketing cohérente avec les standards du Groupe PSA», souligne le constructeur français engagé dans une fusion avec l’italo-américain FCA.

« La marque Peugeot a toujours placé la passion du sport automobile au cœur de son action avec de nombreuses victoires dans des championnats mythiques, précise Jean Philippe Imparato, Directeur de la marque Peugeot. L’évolution du WEC correspond aujourd’hui à la transition que nous vivons avec l’électrification de notre gamme et la mise sur le marché de produits à haute Performance électrifiés, préfigurés par le Concept 508 Peugeot Sport Engineered et développés de PSA Motorsport. »

Le constructeur français reviendra aux 24 Heures du Mans lors de la dernière manche du championnat, en juin 2023. Le Lion, qui n’était plus apparu sur le circuit de la Sarthe depuis 2011, dévoilera les détails de son programme en 2020. Selon le principe des vases communicants, le retour de Peugeot dans la compétition automobile signe le départ de Citroën.

Citroën s’efface

Le directeur de PSA Motorsport Jean-Marc Finot a annoncé que Citroën arrêtera son engagement en WRC, à la fin de la saison 2021. «Sachant que nous avons déjà la Formule E (avec DS), nous n’envisageons pas de prendre deux gros programmes tels que le WEC et le WRC», explique le dirigeant. En conséquence, «nous ne nous engagerons pas en rallye à l’horizon 2022 avec l’hybridation» des moteurs prévue cette année-là, affirme Finot. À court terme, «des discussions sont en cours avec Sébastien Ogier quant à sa participation en 2020», a par ailleurs confirmé un porte-parole de PSA Motorsport. La question est désormais de savoir si un départ éventuel de sa tête d’affiche vers Toyota, qui cherche un pilote de pointe pour remplacer le champion du monde 2019, l’Estonien Ott Tänak, parti chez Hyundai, pourrait précipiter le retrait de Citroën. «À ce stade, évoquer les différentes hypothèses serait de la spéculation.»

Citroën avait fait son retour en WRC en 2017, après un an d’absence, pour un programme de cinq ans.