En raison de l’épidémie de coronavirus, la Ligue nationale de volley stoppe ses championnats professionnels de Ligue A Masculine, Ligue B Masculine et de Ligue A Féminine.

La saison 2019-2020 n’aura pas de vainqueur. Le Comité directeur de la Ligue Nationale de Volley a voté en faveur d’un arrêt définitif des championnats de Ligue A Féminine (LAF), Ligue A Masculine (LAM)et Ligue B Masculine (LBM). Les compétitions étaient suspendues depuis le 13 mars, deux journées avant l’issue de la saison régulière, en raison du Covid-19. «Le nouveau prolongement du confinement annoncé mercredi soir par l’Elysée, et la volonté de libérer les athlètes ont motivé cette décision», explique la LNV.

« Compte tenu d’un déconfinement qui s’annonce incertain et qui sera dans tous les cas long et sûrement pas homogène sur l’ensemble du territoire, du temps de réathlétisation, des incertitudes concernant les réouvertures de salles, nous avons décidé de mettre fin à nos championnats, précise Alain Griguer, président de la LNV. De plus, il faut penser à nos athlètes et nous sommes incapables de dire dans quel état physique et moral ils auraient pu éventuellement reprendre la compétition. »

Le Comité directeur a voté de faire monter et descendre une équipe par division conformément au classement arrêté au 12 mars. Ainsi, Nice est relégué en Ligue B.

Les attributions en Coupe d’Europe pour la LAF et la LAM se feront selon le même principe. En Ligue AF comme en Ligue AM, 5 places sont réservées aux clubs français. En cas de cumul, les places sont attribuées en fonction du classement.

En LAM, est qualifiée en Ligue des Champions la première équipe au classement (Tours). Sont qualifiées en CEV Cup la deuxième équipe du classement (Montpellier) ainsi que le vainqueur de la Coupe de France (arrêtée au stade des demi-finales). Enfin, sont qualifiées en Challenge Cup les équipes classées à la troisième et quatrième place du classement (Rennes et Chaumont).

En LAF, sont qualifiées en Ligue des Champions les deux premières équipes du classement (Mulhouse et Nantes). Sont qualifiées en CEV Cup la troisième équipe du classement (Le Cannet) ainsi que le vainqueur de la Coupe de France (arrêtée au stade des demi-finales). Enfin, est qualifiée en en Challenge Cup la quatrième équipe du classement (Béziers).