Organisée tous les deux ans, la Transat en double, ex-Ag2r La Mondiale, entre Concarneau et Saint-Barth, s’élancera bien en 2021 grâce au soutien des collectivités. Rendez-vous le 9 mai pour le départ de la course.

Après une édition 2020 annulée à cause de crise sanitaire, puis le retrait, en septembre dernier de son sponsor de toujours, Ag2r La Mondiale, partenaire depuis quasiment 30 ans, l’avenir de la Transat éponyme semblait très incertain. Pourtant, la transat en double, renommée Transat Concarneau – Saint-Barth s’élancera bien du port sud finistérien le 9 mai prochain. « On s’est dit qu’il était dommage d’attendre 2022 et qu’il fallait repositionner la course dès 2021 », explique Joseph Bizard, directeur général d’OC Sport Pen Duick.

La crise sanitaire a compliqué les choses. Une des conditions nécessaires à la tenue de l’épreuve, créée en 1992, qui n’a plus de partenaire titre, était d’avoir le soutien de toutes les collectivités : la Région Bretagne, la CCI de Quimper Cornouaille, la ville de Concarneau, la communauté d’agglomération de Concarneau Cornouaille, le département du Finistère et aussi Saint-Barth ont dit banco. « Nous traversons de fortes turbulences économiques liées à la crise sanitaire, explique Jean-François Garrec, Président de CCI MBO Quimper et de CCI Bretagne. Pour faire face, la CCI poursuit ses efforts et accompagne les entreprises dans tous les domaines et à toutes leurs phases de leurs développements. La Transat représente une opportunité à saisir et, tant que la situation le permet, nous soutenons cette initiative motrice pour l’attractivité touristique du territoire. »

« A Saint-Barth, ils sont très attachés à cette course, la seule transat qui arrive chez eux, ajoute Joseph Bizard. Ils voulaient juste avoir un minimum de garantie sur le nombre d’engagés ». Sur ce point, OC Sport avait décidé qu’il fallait, qu’au 31 janvier, 15 duos soient engagés. Le 18 février, il y en avait déjà 16.