Qui l’eût cru ? Zinedine Zidane pose problème à l’équipe de France. Pas à ses coéquipiers mais à l’un des partenaires de la Fédération française de football (FFF) : SFR.

L’opérateur de téléphonie mobile est sponsor de la Fédération. Fort de son contrat de quatre années et de 5,5 millions d’euros par an, il entend exploiter l’image des doubles champions du monde et d’Europe. En février dernier, les Bleus sont réunis pour des séances photos. SFR donne un téléphone portable à chaque joueur et demande aux uns et aux autres de mimer des conversations téléphoniques. Tout le monde s’exécute, sauf Zinedine Zidane. Le joueur du Real Madrid apparaît tout de même sur le cliché mais on le voit sourire de manière embarrassée. La raison ? Zidane négociait, à l’époque, un contrat individuel avec un autre opérateur de téléphonie mobile, Orange.

Depuis, la filiale de France Telecom et le joueur ont trouvé un accord. Le contrat, d’une durée de trois ans, devrait rapporter 3 millions d’euros à Zidane. Il prêtera son image à Orange et devrait donner son nom à des produits ciblés, de type coffrets. L’opérateur négocie en plus la reprise du site Internet du joueur. CanalNumedia, filiale de Vivendi Universal (comme SFR), exploite le site mais des rumeurs de fermeture de l’entreprise circulent actuellement. Or le ZinedineZidane.com est l’un ses rares sites, avec celui de Nicolas Anelka, à surnager dans le marasme de la net-économie.
La téléphonie mobile adore le football

Les trois opérateurs français de téléphonie mobile continuent de se partager le marché. Orange, SFR et Bouygues Telecom ont tour à tour signé des accords avec le monde du football.

Rappel :
Orange parraine les championnats de France de D1 et de D2, et a signé des accords particuliers avec la plupart des clubs français.
SFR a choisi la Fédération Française de Football (FFF). La filiale de Cegetel a conclu un accord avec la FFF pour d’une durée minimale de quatre ans et 5,5 millions d’euros par an.
Bouygues Telecom enfin s’est rabattu sur la Coupe de la Ligue. Il fait ainsi son entrée dans le football en s’engageant pour quatre ans et un contrat de 9,15 millions d’euros.

Avec le contrat de Zidane, Orange pénètre dans le jardin de SFR. Bouygues Telecom ne pouvait rester en retrait. Le 3e larron s’est offert un autre champion du monde : Bixente Lizarazu.