La Juventus Turin n’oubliera jamais 2006. Relégué en Série B pour son implication dans le scandale des matches truqués du Calcio, le club italien, qui a également vécu la tentative de suicide d’un dirigeant et la mort de deux jeunes du centre de formation, a officialisé en fin d’année la fin de l’accord de parrainage avec Tamoil. Le manque à gagner est conséquent.

Tamoil n’attendra pas la remontée en Serie A de la Juventus Turin. A la fin de la saison, la compagnie libyenne de pétrole disparaîtra des maillots bianconeri. Les dirigeants turinois ont annoncé la fin des négociations avec Oilinvest, la maison mère de Tamoil. Le contrat signé en 2005, qui courait jusqu’en 2010, avec une extension possible de cinq années supplémentaires, comportait une clause de sortie pour Tamoil en cas de rétrogradation ou de condamnation judiciaire. Cette issue paraît pour la moins singulière. L’exposition de la Juve a fortement baissé depuis qu’elle évolue à l’étage inférieur. Mais le club turinois est certainement la formation de deuxième division la plus médiatisée du monde. Cet intermède – la Juve a déjà comblé son handicap de points – n’a toutefois pas été apprécié par les dirigeants libyens.

218 millions d’euros qui s’envolent !

Cette rupture prématurée n’est pas sans conséquence. Au début de la saison, les dirigeants turinois avaient provisionné 12,5 millions d’euros comme conséquence de la rétrogradation au niveau des recettes sponsoring. En prenant l’ensemble du contrat avec Oilinvest, soit jusqu’en 2015, c’est une perte sèche de 218 millions d’euros pour la Juve !

SAISON RECETTES RESULTATS
05/06 251 -36,5
04/05 229,3 -3
03/04 208,2 -18,5
02/03 215,4 2,2
01/02 175,3 6,1