Le cabinet de conseil Serenis Consulting réaffirme son engagement dans la voile. Engagé en Class40 aux côtés de Jean Galfione depuis 2013, Serenis Consulting renouvelle son partenariat avec l’ex-perchiste jusqu’en 2022, avec des ambitions et des moyens revus à la hausse.

Rien ne prédestinait Serenis Consulting à se tourner vers le sponsoring voile, cependant Marc Le Bras se lance dans l’aventure en entraînant tout le monde avec lui. « Je n’avais jamais envisagé faire du sponsoring avant de lire un article dans L’Equipe en novembre 2013, qui indiquait que la participation de Jean Galfione à la Route du Rhum 2014 était compromise faute de budget », se rappelle-t-il. « J’ai tout de suite eu envie d’investir : la voile, dont les valeurs font écho à nos métiers, et l’image de Jean constituaient une combinaison parfaite pour assoir la notoriété de notre entreprise basée à Rennes et rassurer nos clients », poursuit-il. Moins d’une semaine après, Serenis Consulting, qui comptait à l’époque moins de 10 salariés, démarrait cette aventure en investissant un budget deux fois supérieur à celui envisagé par le dirigeant. Si au départ, le projet de Jean Galfione s’appuyait sur quatre partenaires principaux, l’investissement de l’entreprise est rapidement monté en puissance. « L’un des partenaires souhaitait se désengager, et nous, nous souhaitions renforcer notre engagement. De plus, entre Jean et moi, la relation de confiance a grandi au fil des années et je tenais vraiment à l’accompagner dans son projet. L’idée d’être partenaire-titre m’a également séduit. Cela nous permet de mieux communiquer sur notre métier de niche », explique-t-il.

A l’époque, l’investissement sponsoring représentait 10% du chiffre d’affaires de l’entreprise. « Le sponsoring nous a permis de doubler l’effectif de la société en l’espace de deux ou trois ans, de mieux faire connaître notre activité et de gagner fortement en notoriété grâce à l’image de Jean, que nous utilisons sur l’ensemble de nos supports de communication. C’est un très bon ambassadeur pour l’entreprise. Je marche à l’affect, et je suis très heureux de pouvoir partager cette belle réussite avec nos clients et nos collaborateurs », se félicite Marc Le Bras qui précise que le retour sur investissement est « trois à quatre fois supérieur au montant investi en communication et en sponsoring ».

Cap sur les Jeux Olympiques de Tokyo

L’entreprise spécialiste de la fiscalité immobilière accompagne en parallèle Camille Lecointre et Aloïse Retornaz en 4.70 dans leur quête de l’or olympique à Tokyo en 2020. Championnes d’Europe en 4.70, 3e au Championnat du Monde et médaillées d’or au Test Event Enoshima 2019 sur le plan d’eau des Jeux Olympiques de 2020, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz feront tout pour décrocher l’or l’année prochaine. « Ce partenariat est avant tout le fruit d’une rencontre avec Aloïse. Le dénominateur commun avec Jean a très vite été trouvé : l’olympisme. Il nous a paru naturel de les accompagner dans leur course à la médaille d’or, et de donner leur chance à ces sportives qui ne bénéficient pas d’une grande couverture médiatique », raconte Marc Le Bars. « Nous utilisons ce partenariat différemment, principalement en animation interne. Les filles ont notamment animé un séminaire que nous avons organisé à Brest, où elles ont raconté leur expérience et expliqué leur manière de travailler ensemble. Elles ont des caractères très différents mais elles ont appris à se connaître et à accepter le comportement et les défauts de l’autre, pour ne se concentrer que sur leur objectif commun : la victoire. Les parallèles avec le monde de l’entreprise sont évidents », précise-t-il, ajoutant que « le projet course au large de Jean et le projet olympique de Camille et Aloïse sont à la fois complémentaires et gagnants ».