LeBron James et Cristiano Ronaldo ont pour habitude de ne rien laisser au hasard. Sur les terrains de sport, comme en coulisse. Alors lorsqu’ils commettent un impair, l’événement est si rare qu’il vaut la peine d’être souligné.

LeBron James a commis la plus belle bourde. Interrogé sur sa condition physique et son hygiène de vie, il a critiqué les restaurants McDonald’s… oubliant qu’il prête lui-même son image à McDoJ’ai commencé à faire attention à 24 ans. Pendant mes deux premières années en NBA, je mangeais du McDo. Je ne m’étirais pas, je m’en foutais. J’avais 18 ans et je pouvais faire ce que je voulais, a-t-il répondu à un journaliste qui lui demandait quand il avait changé ses habitudes alimentaires. Se rappelant sans doute les trois spots de publicité tournés pour la chaîne de fast food, James s’est repris à la question suivante, sur la date de son dernier repas chez le géant américain du hamburger. J’y vais tous les jours. Tous les jours, tous les jours…, a répété le quadruple MVP de la ligue. J’en ai mangé un ce matin, un McMuffin avec saucisse et œuf. On ne sait pas laquelle de ces deux affirmations est la plus affligeante, mais elles ont fait en tout cas le tour du Web.

Cristiano Ronaldo prié de se restreindre

La seconde anecdote concerne Cristiano Ronaldo. Ce dernier vient de lancer, avec sa marque, CR7, sa première collection de chaussures après les chemises et les sous-vêtements. Présent sur les salons spécialisés du Micam de Milan (Italie) et le FN Platform de Las Vegas (Etats-Unis), Cristiano Ronaldo a dévoilé ses modèles. Mais selon les médias espagnols, CR7 Footwear devait également proposer des chaussures réellement sport. Une initiative que son sponsor personnel, Nike, goûtait peu. L’équipementier aurait conseillé au joueur star de mettre de côté cette idée. Un contrat de plus de 9 millions d’euros par an implique quelques concessions. Cependant le risque de rupture entre le Portugais et son sponsor est faible. En 2014, Nike et la star du Real Madrid ont signé une prolongation de contrat de cinq ans. Les deux parties sont donc liées jusqu’en 2019. Aujourd’hui, CR7, fort de ses 108 millions de fans Facebook, gagne plus d’argent grâce aux contrats publicitaires qu’à son salaire au Real. Chaque année, il engrange près de 40 millions d’euros, dont seulement 17 millions proviennent du club espagnol.