Le fabricant allemand d’articles de sport Puma annonce qu’il ne renouvellera pas son contrat avec la joueuse de tennis Serena Williams. Une nouvelle qui ne surprendra personne car le contrat avec la joueuse américaine est caduc depuis le printemps dernier d’une part, et d’autre part parce que la cadette des soeurs Williams devrait signer prochainement un accord, pour un montant record, avec l’équipementier Nike (voir La Lettre du Sport n°300).

Puma a par ailleurs indiqué qu’il compte à l’avenir se concentrer sur les sports motorisés, ou sur des événements ponctuels tels que le Championnat d’Europe de football l’an prochain, ou encore les Jeux olympiques. Le groupe allemand a annoncé qu’il va ainsi fournir des chaussures et combinaisons à l’équipe de Formule 1 Williams-BMW, parrainer les équipes de football italienne, tchèque, bulgare et suisse pour l’Euro 2004, ainsi que les athlètes de Jamaïque à l’occasion des prochains JO.
Bénéfice: +60% en 2003

Puma pense réaliser une croissance à deux chiffres du bénéfice net et du chiffre d’affaires en 2004. Si l’on examine le carnet de commandes jusqu’à présent, il est certain qu’une croissance à deux chiffres sera notre objectif, a déclaré le président du directoire Jochen Zeitz.

Il a ajouté que le fabricant allemand d’articles de sport atteindrait son objectif d’un bénéfice imposable de 245 millions d’euros au moins en 2003, en hausse de plus de 60% sur 2002.