Les joueurs français n’auront pas à boycotter les Jeux olympiques d’Athènes (13-29 août 2004) comme l’a déjà fait la joueuse belge Kim Clijsters pour une sombre affaire de sponsor. La Fédération française de tennis (FFT) et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) ont trouvé un accord au sujet des joueurs sélectionnés pour les Jeux. Ils pourront porter une tenue neutre (sans marque) pendant les matches. En revanche, ils revêtiront le survêtement de l’équipe de France au village olympique et, le cas échéant, sur les podiums.

Rappelons que Kim Clijsters refuse de participer aux Jeux d’Athènes par respect pour son sponsor, Fila. Le comité olympique belge étant lui sous contrat avec Adidas (voir La Lettre du Sport n°298). En France, aucun des joueurs susceptibles de participer aux JO n’est sous contrat avec Adidas, l’équipementier officiel du CNOSF. Avant de parvenir à un accord, la FFT demandait que les chemises, shorts et chaussures soient considérés, au même titre que la raquette, comme des éléments techniques. Donc hors contrat olympique.