Torsten Raak, senior vice-président-expérience marketing de Schneider Electric, a annoncé la reconduction du partenariat liant sa société avec le marathon de Paris.

Torsten Raak, senior vice-président-expérience marketing de Schneider Electric, le spécialiste de la gestion de l’énergie et des automatismes, a insisté sur l’ambition commune de Schneider Electric (27 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015) et d’Amaury Sport Organisation (ASO), l’organisateur du Marathon de Paris. Les deux parties entendent faire du Schneider Electric Marathon de Paris d’ici deux ans un événement neutre en carbone. Nous nous reconnaissons pleinement dans les valeurs de performance, d’endurance et d’esprit d’équipe qui dominent chez les marathoniens, indique Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric. Le partenaire-titre (moyennant 1 million d’euros par édition depuis 2013) a notamment indiqué compenser à hauteur de 50% les émissions carbone dès cette année.

Asics et ASO font course ensemble depuis 2009

Par ailleurs, avant la tenue de la 40e édition de l’épreuve, Asics a indiqué avoir signé une prolongation de contrat pour demeurer l’un des principaux sponsors du marathon parisien, l’un des plus populaires au monde. L’équipementier a resigné pour trois année supplémentaire. Le partenariat, dont l’une des réalisations est particulièrement visible sur le salon du running avec l’espace Asics de 1.700 m2, s’étendra désormais jusqu’en 2019. Il fêtera alors ses dix ans. Une fidélité rare. Nous sommes comblés, se réjouit Alistair Cameron, directeur d’Asics Europe. Poursuivre notre partenariat avec le Marathon de Paris pour trois ans encore offre à la marque Asics une fantastique plateforme pour rencontrer des runners du monde entier. Paris est l’une des plus belles courses. En tant que marque leader de la course à pied, nous sommes là pour aider les coureurs à chacun de leur pas, à chacune de leurs foulées. Le numéro un mondial de la course à pied entend défendre sa position, confortée en 2015 avec une hausse de ses ventes de chaussures de 17 ?%, stimulée par l’engouement pour le running. En France, le nombre de pratiquants s’élève à 8,5 millions (contre 4 millions en 2010), selon une étude de la Fédération française des industries sport et loisirs (FIFAS). Un phénomène qui explique le succès du salon du running, organisé en marge du marathon de Paris, avec 85.000 visiteurs sur trois jours (dont les 57.000 participants au marathon de Paris venus retirer leur dossard, ndlr). Selon Amaury Sport Organisation, 90 % des visiteurs du salon sont aussi des coureurs. Une aubaine pour les marques, dont les 220 exposants du salon. Elles peuvent directement toucher leur cible. D’autant que 66 % des visiteurs courant le marathon de Paris sont identifiés comme des CSP+ et que pour ceux qui ne courent pas le marathon, ils sont à 52 % des CSP+. Des profils qui ont donc un niveau de vie leur permettant de se tourner vers les produits les plus pointus des griffes.

Les ventes de chaussures, textile et accessoires pour la course à pied représentent 850 millions d’euros. Asics revendique la place de leader sur le segment avec près de 30 % de part de marché. Ainsi 8,2 millions de paires de chaussures sont vendues par an (pour 500 M€) tandis que le marché de l’habillement et des accessoires atteint les 350 millions d’euros (dont 200 M€ pour le textile), selon la dernière enquête nationale de la FIFAS.