L’édition 2013 du Marathon de New York (3 novembre) sera la dernière sous la bannière de la banque ING. L’année prochaine, l’ING New York City Marathon aura un nouveau nom : TCS New York City Marathon.

L’entreprise indienne Tata Consultancy Services devient le nouveau partenaire naming du plus célèbre marathon du monde. Si le marathon de Paris a suivi le mouvement cette année avec l’arrivée de Schneider Electric comme partenaire titre, le marathon de New York a recours à la pratique depuis plusieurs années. Depuis 2003, ING était le partenaire titre de l’événement. Après dix ans de naming, la banque néerlandaise, dont l’investissement est estimé à 2 millions de dollars par édition, laissera la place en 2014 à Tata Consultancy Services (TCS). Un contrat de huit ans a été conclu entre le New York Road Runners (NYRR), le propriétaire du marathon, et l’entreprise indienne de services informatique. Cette filiale du groupe Tata (277.000 employés dans 44 pays, 11,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires) est déjà le partenaire titre du marathon d’Amsterdam (TCS Amsterdam Marathon) et sponsorise également, à un degré moindre, les marathons de Boston, Chicago et celui de New York cette année.

Ce nouveau partenariat est un bon moyen pour nous d’accélérer notre engagement auprès de la communauté de New York et à travers l’Amérique du Nord, selon Natarajan Chandrasekaran, le directeur général de TCS. Le sponsoring de TCS avec New York est étendu aux cinq principaux évènements de courses à pied organisés dans les différents districts de la ville tout au long de l’année par le NYRR. Toutefois, à la différence d’ING, le lien entre TCS et les coureurs sera plus difficile à établir. L’entreprise indienne s’adresse avant tout aux entreprises.

Pour l’organisateur, les partenaires sont une source d’importante de revenus. Les différents partenaires d’ING, à Asics, en passant par Nissan United ou Timex apportent 11 millions de dollars, le deuxième poste le plus important après les droits d’engagement des coureurs : plus de 13 millions de dollars.
Un impact énorme sur la ville

D’après une étude commandée en 2012 par le New York Road Runners (NYRR), l’épreuve génère près de 340 millions de dollars de retombées, en particulier grâce aux plus de 20.000 coureurs venus de l’étranger avec les nuits d’hôtel, les repas dans les restaurants, les activités touristiques et les souvenirs rapportés.

En moyenne, chaque participant dépenserait 1.778 dollars en marge du marathon. Les coureurs venus de l’étranger valent encore plus : 2.647 dollars par personne pour des séjours de 5 à 7 jours en moyenne ! Et comme un coureur étranger se déplace avec 3,6 personnes en plus avec lui, l’addition grimpe très vite. Au total, les coureurs rapporteraient, en temps normal, 17,3 millions de dollars de taxes, dont les deux-tiers au bénéfice de la ville de New York.