Le leader mondial du luxe LVMH, cible d’appels au boycott en Chine après le passage mouvementé de la flamme olympique à Paris, a décidé de repousser un rallye de voitures de collection qu’il devait organiser fin mai en Chine.

Ce rallye, le Louis Vuitton China Run, devait initialement avoir lieu du 25 mai au 1er juin. Cependant, toutes les conditions ne sont pas réunies pour qu’il se déroule selon le calendrier initial, a déclaré ce porte-parole. Louis Vuitton a donc décidé de le reporter à une date ultérieure après en avoir parlé aux autorités du Sichuan et du Yunnan, provinces chinoises que le rallye devait traverser, a-t-il ajouté.

Ce rallye devait rassembler 45 véhicules pour un parcours de 2.000 kilomètres entre Chengdu (Sichuan) et Kunming (Yunnan). Outre Louis Vuitton, il a pour sponsor la maison de champagne Moët et Chandon, autre marque phare du groupe LVMH.