Déjà partenaire de la FIFA, Alibaba s’associe aussi à l’UEFA. Sa filiale Alipay, spécialisée dans le paiement en ligne, signe un contrat de huit ans en tant que sponsor des compétitions masculines de football pour équipes nationales de l’UEFA, de 2018 à 2026, qui inclut notamment l’EURO 2020, l’EURO 2024 et les phases finales de la Ligue des nations.

Conformément à cet accord, Alipay devient le partenaire de paiement mondial officiel pour l’ensemble des tournois de l’UEFA des équipes nationales. « Nous sommes fiers d’annoncer ce partenariat unique et novateur avec Ant Financial et Alipay pour toutes les compétitions pour équipes nationales de l’UEFA », a déclaré Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, lors de l’annonce du partenariat, à Shanghai. « Alipay est à la pointe des paiements numériques, a poursuivi le dirigeant européen, certain d’être réélu en février prochain puisqu’il sera le seul candidat en lice. Avec ses partenaires mondiaux, l’entreprise dispose de connexions uniques avec plus de 900 millions d’utilisateurs. Nous sommes convaincus que ce partenariat permettra à l’UEFA d’innover davantage pour se rapprocher des supporters de football du monde entier. » Le montant de l’opération, non précisée par l’UEFA, est estimée à près de 200 millions d’euros sur huit ans.

Au cours de son premier cycle de quatre ans en tant que sponsor, Alipay sera impliquée dans huit compétitions pour équipes nationales au total, soit 420 matches et une audience en direct estimée à 7,4 milliards de personnes.

C’est un mastodonte qui s’associe aux compétitions de l’UEFA. Lancé en 2004 Alipay est incontournable en Chine avec près de 700 millions d’utilisateurs actifs. Les utilisateurs associent leur compte bancaire au service et peuvent ensuite se rendre dans un magasin, afficher le code QR dans l’application et le scanner pour effectuer un paiement. Deux ans après son arrivée sur le vieux continent, 50.000 marchands ont adopté le service et la consolidation du marché européen devrait permettre d’accélérer la progression. Rattachée à Ant Financial, l’entité financière d’Alibaba, la plateforme de paiement en ligne finalisait cet été une levée de fonds de 14 milliards de dollars. Selon les spécialistes ce serait le plus important tour de table jamais réalisé par une entreprise non cotée. Ant Financial est valorisé 150 milliards de dollars et serait la plus grosse « licorne » au monde. L’application est pour l’instant réservée aux détenteurs d’un compte bancaire chinois. Ce sont donc les Chinois qui sont ciblés par l’UEFA.

Alipay devient le troisième sponsor des compétitions pour équipes nationales de l’UEFA. L’entreprise sera présente à l’Euro 2020, aux côtés de Volkswagen et de Booking.com, qui ont signé un contrat courant jusqu’à 2022.