L’accord était largement éventé. Il est maintenant officiel. L’Olympique de Marseille portera le sigle de la société de paris en ligne BetClic, qui sera le principal parraineur maillot jusqu’à la fin de la saison 2010-2011 en Championnat et en Coupe d’Europe.

Le contrat entre BetClic et l’OM était en fait prêt depuis avril 2008, et attendait le changement législatif pour entrer en vigueur. Chose rendue possible récemment par l’adoption par le Parlement de la loi ouvrant à la concurrence les jeux de paris en ligne et à sa publication dans le Journal Officiel. Il prévoyait que, tant que celui-ci n’était pas acquis, la société Direct Energie resterait le parrain maillot de l’OM, les deux entités ayant à leur capital le même actionnaire, Financière Lov, contrôlée par Stéphane Courbit.

Cette saison, l’Olympique de Marseille comptait afficher son maillot BetClic lors des rencontres disputées à l’extérieur en Ligue des champions. Mais l’UEFA a refusé au motif que ce maillot n’était pas homologué en France.

Sans dévoiler les chiffres, le directeur général de l’Olympique de Marseille, Antoine Veyrat, indique que le montant du contrat de sponsoring maillot est le double de celui de début 2008. L’OM et BetClic n’ont pas précisé le montant de l’investissement. En avril 2008, l’accord était estimé à 5,2 millions d’euros par saison. Un montant minimum évolutif en fonction des performances du club phocéen.

Néanmoins, ce montant permet de dégonfler les fantasmes qui entouraient l’arrivée tant attendu des bookmakers. Tout le monde avait parlé d’une manne financière incroyable. Mais mes collègues des autres clubs me disent que toutes les sociétés attendues ne sont pas au rendez-vous en raison de la fiscalité ou qu’elles ont réduit la voilure, en particulier au niveau du sponsoring, confirme Corinne Gensollen, directrice des opérations de l’OM. Plusieurs opérateurs britanniques auraient notamment renoncé au marché français, reculant devant la fiscalité imposée.

Le président de BetClic, Nicolas Béraud, a expliqué de son côté que l’OM est de très loin le club préféré des parieurs. Ces deux derniers mois, les mises se sont vraiment envolées.

Outre l’Olympique de Marseille, BetClic parraine la Juventus Turin en Italie, Lech Poznan en Pologne, et 13 équipes portugaises. Un accord de partenariat avec
l’Olympique Lyonnais devrait être annoncé dans les prochaines semaines. Ici aussi, l’annonce ne serait que la confirmation d’un accord préexistant. Toute la saison, l’OL a cherché à afficher son maillot BetClic, mais s’est heurté à l’intransigeance de la Ligue de football professionnel.