Un nouveau calendrier a été dévoilé pour l’installation d’un partenaire naming pour le stade Vélodrome à Marseille.

En marge de la visite de la nouvelle tribune Jean Bouin en cours de réalisation, le directeur général d’Arema, société gestionnaire du Vélodrome rénové, Bruno Botella, est revenu sur le naming du stade. Une histoire qui dure depuis trois ans maintenant. Le nom de ce partenaire tant espéré n’a pas été donné et pour cause, il n’existe pas encore. Non, il s’agissait surtout d’avancer quelques pistes suivies. Nous sommes en contact avec des prospects aux Etats-Unis et en Asie, a confié le responsable d’Arema. Rien n’est encore signé, nous négocions toujours. Je suis confiant pour que les discussions aboutissent avant la reprise du prochain championnat. Rendez-vous est donc pris entre mai et juin prochains.

L’enjeu est considérable. Arema, filiale de Bouygues, en charge de la rénovation du stade (273 millions d’euros de travaux prévus, dont 180 millions d’euros pour le Vélodrome) et de sa gestion pour trente-cinq ans, espère six millions d’euros par an du naming du stade avec un contrat de dix ans. Une estimation datée de plus d’un an maintenant. La moitié de la somme ira à la municipalité. Rappelons que cette dernière impose de conserver le nom Vélodrome dans l’appellation. Comme si rebaptiser un stade aussi ancré dans l’imaginaire collectif n’était déjà pas assez difficile à la base !

Quant à la nouvelle tribune Jean Bouin de 19.000 places (contre 22.000 pour Ganay et 13.000 pour chacune des deux autres tribunes), les espaces intérieurs ont été revus pour développer les avant et après-matchs entre couloirs, salons et travées. La tribune actuelle est plus large de dix mètres. Elle est désormais plus proche du terrain. La grande nouveauté concerne les espaces réservés aux VIP: loges et salons existent à chacun des huit niveaux (voir encadré). Les travaux avancent très vite. Début décembre, le gros œuvre sera terminé. Les éléments de charpente pourront être posés dès le premier semestre 2014. Parallèlement, les espaces intérieurs seront aménagés. Si le public lambda sera majoritaire, les VIP seront rois à Jean Bouin avec ses 80 loges dont 16 rajoutées à la demande de l’UEFA. Au total, la tribune offrira 1.263 places en loges réparties sur trois niveaux et comprenant entre 10 et 40 places.

Les 6.000 places prestige doivent à terme enrichir les recettes du club et le rendre moins dépendant de l’argent des droits TV. Encore faut-il connaître le montant de la redevance demandée à l’OM pour déterminer la réelle plus-value de la nouvelle enceinte.

Hors matches de l’OM, six dates seront retenues chaque année. Arema serait déjà en négociation avec un tourneur pour un grand concert (configuration 60.000 places contre 67.000 pour un match). Après Toulon-Toulouse fin mars, le rugby sera encore à l’affiche en 2014, mais aucune décision n’est arrêtée. Une chose est sûre : ses gestionnaires attendent 500.000 spectateurs par an.
La tribune Jean Bouin en chiffres

2 : le nombre d’escalators pour accéder du niveau 2 au salon VIP situé au niveau 4
6 : le nombre d’ascenseurs. Tous les espaces réceptifs seront accessibles aux personnes à mobilité réduite.
8 : le nombre de niveaux de la tribune avec :
– Niveau 0 : espaces sportifs et presse.
– Niveau 1 : salon VIP et salon des joueurs.
– Niveau 2 : salon VIP, salon des officiels et loges des entreprises.
– Niveau 3 : salon VIP, loges et espaces de bureaux.
– Niveau 4 : salon VIP traversant avec vue sur le parvis et la pelouse.
– Niveau 5 : salon VIP.
– Niveau 6 : salon, loges et studio TV.
– Niveau 7 : salon presse et commentateurs et studios TV.
10 : le nombre de mètres supplémentaires de la largeur de la tribune par rapport à l’ancienne.
50 : la hauteur en mètres au sommet des gradins de la tribune Jean Bouin. Soit 10 mètres de plus que la tribune Ganay située en face. En revanche, la toiture sera au même niveau pour les deux tribunes.
80 : le nombre de loges (176 au Stade de France). Chacune d’entre elles a une capacité de 10 à 40 places, soit 1.263 sièges.
1.800 : en mètres carrés, l’espace réservé aux sportifs, partagé entre résidents et visiteurs (vestiaires joueurs et staff, salle d’échauffement, infirmerie, salle d’équipements…).
7.000 : en mètres carrés, la surface totale des espaces réceptifs (loges et salons).
19.000 : le nombre de places assises dans la tribune dont 6.000 sièges VIP et 13.000 pour le grand public.