La Fédération internationale de football (FIFA) signe un contrat de sponsoring pour huit ans avec le groupement de cartes de crédit Visa. Mais MasterCard, concurrent de Visa, conteste la validité de l’accord alors que son contrat avec la FIFA, initié en 1990, court toujours.

Nous sommes heureux d’annoncer que Visa a signé un accord de partenariat pour une durée de huit ans avec la FIFA et devient un des six partenaires de la FIFA doté de droits mondiaux pour un large éventail d’activités, annonce le groupement de cartes de crédit. Cet accord fait de Visa le nouveau partenaire financier de la Fédération internationale de football au détriment de MasterCard qui est lié à la FIFA depuis 1990 et le sera encore pour la Coupe du monde cette année en Allemagne. Le contrat qui liera Visa commencera en janvier 2007 et courra jusqu’en 2014. Comme chacun des six partenaires majeurs de la FIFA, Visa profitera d’un degré plus élevé d’association avec la FIFA que les sponsors des catégories précédentes et profitera de droits à une grande gamme d’activités de la FIFA y compris des ressources marketing exclusives, des compétitions, des événements spéciaux et des programmes de développement.

MasterCard porte plainte devant un tribunal américain

MasterCard a rapidement réagi à l’annonce en déposant une plainte devant un tribunal new-yorkais contre la FIFA. MasterCard dispose d’une clause d’exclusivité du sponsoring dans le secteur des cartes bancaires, et bénéficierait surtout du choix de poursuivre ou d’interrompre ce partenariat. Etrangement, la FIFA n’a fait aucune communication sur le nouveau partenariat. Visa, qui est déjà lié aux Jeux olympiques et à la Coupe du monde de rugby, ne donne pas de précision sur le montant de l’accord. Le contrat, qui couvre les Coupes du monde de 2010, en Afrique du Sud, et de 2014, pourrait, selon des sources proches du dossier, aller jusqu’à 350 millions de dollars.