Le président du Comité olympique américain (USOC) fait état de progrès avec le Comité international olympique (CIO) sur l’épineuse question de la renégociation de l’ordre financier (partage des revenus) entre les deux institutions. Tout reste à faire pourtant.

Selon Larry Probst, les parties se sont mises d’accord pour que la teneur des discussions ne filtre pas. Selon l’accord actuel, signé dans les années 80 et valable jusqu’en 2020, l’USOC perçoit 12,75% des droits TV des jeux Olympiques générés aux Etats-Unis et 20% des revenus marketing globaux, soit autant que tous les 203 autres comités nationaux olympiques réunis. Cet avantage avait été négocié à l’époque où les parraineurs et les chaînes de télévision américaines engendraient la quasi-totalité de la richesse olympique.

350 M$ reçus en 2009

L’USOC était d’autant plus en position de force que la loi était (elle l’est toujours, ndlr) de son côté. La loi américaine de 1978, The Olympic and Amateur Sport Act, confère en effet à l’USOC la propriété exclusive des anneaux olympiques et de la terminologie olympique. Ce qui interdit au CIO et à ses sponsors d’utiliser les anneaux olympiques sur le territoire américain sans l’accord de l’USOC. Cet incroyable accord rapportait 350 millions de dollars à l’USOC en 2009.

Pression avec l’attribution des Jeux Olympiques

Les autres comités olympiques contestent ce traitement de faveur. Ils ont trouvé un moyen de faire pression pour la révision de cet accord. Les dirigeants olympiques américains estiment que ce problème a en partie contribué à l’échec des dernières candidatures américaines à l’organisation des jeux Olympiques, notamment celle en 2009 de Chicago pour les Jeux d’été 2016.

2005-2008 2009-2012
Droits TV 2,570 3,914
Programme TOP 866 957
Droits_marketing COJO 1,555 NC
Billetterie 274 NC
Licences 185 NC
Total 5,45 NC