François Gabart et son parraineur Macif, vainqueurs du Vendée Globe 2013 en monocoque, lancent la construction d’un trimaran d’environ 100 pieds (30 mètres) qui sera mis à l’eau mi-2015, avec pour objectif des records en solitaire et pourquoi pas un nouveau tour du monde pour multicoques.

Ce nouveau programme succédera à celui de 2010-2014 en monocoque de 60 pieds, couronné de succès, avec la victoire dans le Vendée Globe. François Gabart était devenu en janvier dernier le plus jeune vainqueur de la course, et le plus rapide, en 78 jours et 2 heures. La Macif en avait recueilli les fruits avec 28.000 retombées plurimédias et un équivalent publicitaire estimé à 17 millions d’euros, selon le sponsor.

Le skipper de 30 ans, qui prendra avec Michel Desjoyeaux le départ de la Transat Jacques-Vabre le 3 novembre au Havre, tournera donc la page monocoque après la prochaine Route du Rhum, à l’automne 2014. Son nouveau trimaran, d’environ 100 pieds, comme ceux de Thomas Coville (Sodebo), Francis Joyon (IDEC) ou Armel Le Cléac’h (Banque populaire), sera mis à l’eau mi-2015. Le programme sportif du nouveau Macif prévoit des records en solitaire au profit de causes solidaires liées à l’activité de la Macif (éconavigation, préservation de l’environnement) et des courses en flotte comme la Route du Rhum 2018. Notre programme est basé sur trois événements par an : l’un interne à Macif, une tentative de record, une grande course en flotte, explique François Gabart. Son partenaire songe également à la création d’un tour du monde pour multicoques. Rien n’est calé, tempère la Macif dont l’investissement passera de 2,5 millions à 5 millions d’euros par avec la construction du trimaran. Nous sommes au stade de la réflexion, nous a confirmé le partenaire. Le skipper a déjà la tête tournée vers cet horizon. C’est une évolution logique, un défi ultime, je crois beaucoup en cela, dit-il. Mon programme comporte deux tours du monde, en 2017 et en 2019. L’un des deux pourrait être sous forme de course, et peut-être dès 2017.