Le géant français du luxe LVMH a officialisé lundi son soutien à la candidature de Paris à l’organisation des jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, à l’occasion d’un dîner des partenaires organisé à Paris et où était attendu François Hollande. Le groupe n’a pas souhaité donner de détails sur la nature de son soutien.

Le monde économique est extrêmement important pour nous. Chacun dans leurs domaines, ces groupes ont de l’expertise et vont nous aider à présenter le meilleur dossier au CIO, a souligné le triple champion olympique de canoë Tony Estanguet, vice-président de Paris 2024. On a besoin de mobiliser les Français et ces entreprises ont une implication forte en France à travers leurs salariés et leurs réseaux de communication, a-t-il également expliqué.

LVMH devient ainsi le douzième partenaire de l’événement et rejoint AccorHotels, la MAIF, Orange, Vivendi, La Française des Jeux, la RATP, la Poste, BNP Paribas, JCDecaux, la Caisse des dépôts et consignations et Elior.

Paris 2024 veut s’appuyer sur l’expérience de ces grands groupes dans la compétition mondiale. Ils ont cette habitude de gagner à l’international, de bien connaître les marchés internationaux et nous notre enjeu c’est de plaire au monde. Des sociétés françaises qui sont dynamiques à l’international, ça vient nous aider dans notre discours, a insisté Estanguet.

Le comité de candidature a fixé à quinze le nombre idéal de partenaires à fédérer. Avec un soutien de 2 millions d’euros par entreprise, soit 30 millions d’euros au total, l’objectif est de financer la moitié du budget de Paris 2024, l’autre moitié étant apportée par les autorités publiques (Etat, Région, Ville).