BrandWatch jette un pavé dans la marre. Selon la plateforme de monitoring sur les médias sociaux, Nike est la marque la plus associée aux Jeux Olympiques de Londres 2012 ! Et dire que l’équipementier américain n’est même pas partenaire des Jeux de Londres.

BrandWatch a réalisé une enquête entre décembre 2011 et févier 2012 sur les médias sociaux. Il en ressort que Nike est la marque la plus associée aux Jeux olympiques organisés par la ville de Londres en 2012. L’équipementier fait très fort. Sans être partenaire officiel des JO (Nike est en revanche partenaire de nombreux comités nationaux olympiques, dont l’USOC, le comité américain), Nike est mentionné dans 7,7 % des conversations Internet qui concernent Londres 2012 quand Adidas, partenaire du Comité international olympique (CIO), n’est cité que dans 0,49 % des cas ! Les parrains du CIO ont du pain sur la planche pour rattraper leur retard. La banque HSBC, elle non plus non partenaire des JO 2012, occupe le second rang avec 0,68% suivie de Coca-Cola et British Airways, deux partenaires des Jeux.

Selon BrandWatch, Nike recueille les fruits d’une campagne, Make It Count, lancée en début d’année. Des vidéos mettaient en scène les sportifs britanniques sponsorisés par la marque comme le footballeur de Manchester United Rio Ferdinand ou le cycliste Mark Cavendish. Chaque élément la campagne (affichage et vidéos) intégrait le hashtag #makeitcount, invitant le public à prolonger la discussion sur un compte twitter.

A la décharge des partenaires effectifs des Jeux, les campagnes de communication autour de l’événement n’ont pas encore été lancées. Dans les prochains mois, la même étude devrait fournir des résultats différents. En principe.

Luol Deng

Coca-Cola fait la course en tête

Coca-Cola peut se targuer de faire la course en tête des sponsors olympiques sur les médias sociaux sur la base des fans de Facebook (38,9 millions de fans), des abonnés sur Twitter (près de 500.000) et des vidéos visionnées sur YouTube (55 millions). Samsung, BMW, Adidas et McDonald’s complète le quinté de tête.