Depuis la découverte d’un vaste scandale de corruption dans le football tchèque (voir La Lettre du Sport n°324), les autorités locales se démènent pour changer l’image du championnat. Les principaux parraineur du football tchèque invitent la Fédération (CMFS) à une plus grande transparence et une épuration du football. Gambrinus en particulier. Le brasseur tchèque verse chaque année 1,8 million d’euros pour donner son nom au championnat. Les sponsors ont obtenu l’avancement au 15 avril de l’assemblée générale de la CMFS. Jan Obst, le président de la Fédération, a déjà annoncé qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat.

Depuis l’éclatement de l’affaire, une trentaine de dirigeants, d’arbitres ont été impliqués. Trois clubs de la première division (FC Slovacko, Slezsky FC Opava et Slovan Liberec) et deux autres clubs de la deuxième division ont déjà été pénalisés.