En annonçant un partenariat avec Longines, France Galop, organisateur de courses hippiques, trouve non seulement un partenaire-titre pour son Prix de Diane, mais également le moyen d’affirmer sa place dans l’univers du sport.

Le Prix de Diane est une institution dans le monde des courses hippiques. Pas seulement pour son concours d’élégance. Réservé aux pouliches de 3 ans, l’événement, qui se déroule chaque année sur l’hippodrome historique de Chantilly, a longtemps été connu sous le nom du Prix de Diane Hermès. Pendant vingt-quatre ans, entre 1983 et 2007, la marque de luxe a été le sponsor du rendez-vous le plus chic du monde hippique. France Galop aura donc mis trois ans pour trouver un successeur. L’horloger suisse Longines devient le nouveau sponsor-titre de la célèbre course. Dès la prochaine édition, le dimanche 12 juin, l’épreuve, qui offre une allocation de 850.000 euros, portera le nom de Prix de Diane Longines. L’une des marques du groupe Swatch s’engage pour cinq ans (renouvelable) et devient en plus chronométreur officiel des courses à Longchamp, Chantilly et Deauville. Il s’agit d’ailleurs de la principale motivation de Longines pour qui l’association avec l’univers du sport est fondamentale. Pour l’occasion, Longines, qui est aussi le chronométreur officiel des Internationaux de France de tennis à Roland-Garros (depuis 2007), a présenté The Longines Column-Wheel Chronograph, une montre réactualisant le mécanisme de roue à colonnes qui remonte à ses origines dans le chronométrage sportif en 1878 !

Si Longines entend faire du Prix de Diane son événement phare, les courses hippiques ne sont pas une découverte. L’horloger est déjà le partenaire de la Melbourne Cup Carnival, la Singapore Gold Cup, ou bien du Royal Ascot en Grande-Bretagne.

Une convergence d’intérêts entre le partenaire et nous

Après le Qatar Racing & Equestrian Club, sponsor titre du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe depuis 2002, et jusqu’en 2022, c’est à nouveau vers une entreprise étrangère que France Galop trouve son bonheur. Une simple coïncidence ? Le rayonnement international de nos épreuves peut séduire des multinationales, mais nous avons également été approchés par des entreprises françaises, répond France Galop. C’est d’abord une question de convergence d’intérêts entre le partenaire et nous insiste France Galop.

Ce partenariat intervient à un moment stratégique pour France Galop (524 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 38 millions d’euros liés aux produits d’exploitation comme le parrainage). L’association remet à plat sa politique de communication en privilégiant l’aspect sportif des courses hippiques. Avec des épreuves haut de gamme certes, comme le Prix de Diane Longines, mais des épreuves sportives avant tout. Pour ce faire, elle a recruté il y a deux mois un spécialiste en provenance d’Adidas, Richard Hullin.