Alors que ses coureurs avaient été libérés fin août, faute de moyens nécessaires, un nouveau sponsor est venu à la rescousse de l’équipe cycliste Cannondale-Drapac. «Je viens de vivre un des moments les plus joyeux de ma vie ! Plus d’infos à venir», a d’abord indiqué le dirigeant de l’équipe américaine, Jonathan Vaughters, sur son compte Twitter, sans dévoiler le nom de ce mystérieux partenaire.

Il s’agit d’EF Education First. En remplacement de Cannondale, le leader mondial de l’enseignement privé s’engage pour trois ans. Il apportera 5,8 millions d’euros sur les 6,3 millions que recherchait Slipstream Sports, la société propriétaire de l’équipe. La souscription publique lancée par le manager américain a permis de récolter près de 500.000 euros. Un vrai conte de fées !

L’équipe américaine a failli mettre la clé sous la porte après le retrait inattendu d’un autre partenaire et Vaughters avait été contraint de libérer tous les coureurs qui étaient encore sous contrat. Rigoberto Uran, deuxième du dernier Tour de France, avait laissé deux semaines à son patron avant de se mettre en quête d’un nouvel employeur, mais d’autres coureurs ont d’ores et déjà pris des engagements ailleurs.