Contrainte de diminuer son engagement auprès de l’équipe d’Auber 93 depuis l’accord de co-sponsoring avec la Française des Jeux, la société de matériaux demande à l’Union cycliste internationale (UCI) un traitement équivalent aux autres partenaires de deux équipes dans le peloton.

L’UCI interdit à deux équipes d’avoir le même sponsor dans un peloton. Co-sponsor depuis le début de l’année de l’équipe FDJ, formation du WorldTour (1re division), BigMat avait été contrainte de minimiser sa présence sur celui d’Auber 93, équipe de Continental (3e division), qu’elle soutient depuis quinze ans. Fin janvier, le sponsor de l’équipe francilienne s’était plié au règlement de l’UCI. L’équipe Auber93 avait participé au Grand Prix d’Ouverture avec les maillots neutres. Mais BigMat a relevé au cours des dernières semaines des cas similaires de doublon au cours différentes courses. Deux poids, deux mesures ?

Nous n’avons pas encore saisi la justice, mais il est très probable que nous le fassions, indique Maître Julien Cheval, un des conseils du sponsor, au Parisien. BigMat a notamment pointé du doigt le cas des équipes belges Lotto-Belisol (WorldTour) et Lotto-Pole Continental Wallon (Continental), alignées tous les deux au Grand prix Samyn le 29 février dernier. L’UCI plaide sa bonne foi. Avec 600 courses au calendrier, la règle est difficile à faire respecter. Après intervention des conseils de BigMat, T. Palm a remplacé Lotto début avril. Il n’est pas question pour notre client de subir une décision qui ne soit pas parfaitement régulière, prévient l’avocat de la société de matériaux.