Le partenariat entre le Fédération française de football (FFF) et Arkema est prolongé jusqu’en juin 2025. Arkema continuera de donner son nom au championnat de France féminin (D1 Arkema) trois saisons de plus.

Depuis la saison 2019-2020, le championnat de France féminin de football se nomme D1 Arkema.

Signé pour trois saisons, L’engagement devait donc prendre fin à la fin de cette saison 2021-2022. Mais, la Fédération française de football a annoncé ce jeudi qu’un accord pour trois saisons de plus a été trouvé. La D1 féminine continuera donc à être associée au nom d’Arkema jusqu’en juin 2025.

Selon le quotidien sportif L’Équipe , l’investissement aurait été revu un peu à la hausse et désormais le groupe de chimie français (9,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021) versera chaque année 1,2 M€.

Arkema a mis un pied dans le football féminin en 2019 comme partenaire du comité d’organisation de la Coupe du monde 2019 en France (comme EDF, Crédit Agricole, SNCF…) et en donnant son nom à la première division française. Depuis, le chimiste participe aux Trophées de la D1 et à des actions ponctuelles comme « Octobre rose », campagne d’information sur le dépistage précoce et de lutte contre le cancer du sein. L’opération visant à reverser 150 € par but marqué en championnat en octobre, a permis de récolter 10.200 € de la dernière édition.

« Le renouvellement de ce partenariat avec Arkema contribue à la valorisation de la D1 Arkema, explique Noël Le Graët, le président de la FFF. Arkema soutient le football féminin depuis 2019, avec engagement et conviction. Dans le cadre de performance 2024, nous avons mis en place une nouvelle Commission du Haut-Niveau féminin qui travaille à la professionnalisation du championnat. Le football féminin, de haut niveau comme amateur, fait partie des actions essentielles et prioritaires de développement et de structuration pour la FFF. »

« Arkema est ravi de prolonger son engagement pour trois nouvelles années avec la D1 Arkema, déclare Thierry Le Hénaff, Président directeur-général d’Arkema. En premier lieu, parce que l’histoire est belle et qu’elle doit s’inscrire dans la durée ; en second lieu, parce qu’elle est en complète cohérence avec notre stratégie sponsoring et mécénat désormais axée sur les thématiques de l’inclusion et de la diversité. L’essor du sport féminin et notamment du football féminin est un signe d’ouverture et de modernité de la société dans laquelle nous vivons et nous sommes heureux d’y prendre toute notre part depuis 2019. Le sponsoring sportif nous permet par ailleurs d’illustrer les applications de nos matériaux de haute performance au service d’un monde plus durable. »