Le groupe Arena devient l’équipementier officiel de la fédération internationale de natation (FINA) pour la période 2014-2019, mettant hors jeu Speedo, le partenaire historique de la FINA.

La marque, fondée par le créateur d’Adidas, Horst Dassler, dans les années 70, étend ainsi sa présence dans la natation mondiale, quelques mois après avoir remporté le contrat d’équipement de l’équipe américaine, associée précédemment elle aussi à Speedo. C’est une concrétisation, cela fait quarante ans que nous sommes considérés comme le partenaire de la natation mondiale, s’est réjoui Nicolas Préault, directeur général d’Arena France. Ce partenariat nous donne une visibilité très importante, continue M. Préault. Barcelone, c’était 1,3 milliard de téléspectateurs. Quand nos athlètes gagnent, c’est déjà bien mais là, on sera également sur la panneautique officielle. Au fil des années, Arena a accompagné les plus grands champions tels l’Américain Mark Spitz, le Russe Alexander Popov, ainsi que les Français Laure Manaudou et Alain Bernard.

Changement d’actionnaire

Rachetée en décembre dernier par le fonds d’investissement suisse Capvis après avoir été détenu depuis 2010 par l’Américain Riverside, Arena est déjà en contrat avec la ligue européenne de natation (LEN), une quinzaine de fédérations nationales (la Fédération française est sous contrat avec Tyr), et nombre de champions olympiques et du monde.

Sur le plan commercial, Arena (95 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 9% pour la seule vente de ses combinaisons de compétition), qui était déjà partenaire de la Coupe du monde de la FINA et étend ainsi son partenariat à toutes les autres compétitions organisées sous son égide, devrait également gagner de nouveaux marchés grâce à ce contrat.

Présente dans 108 pays, sur tous les continents, la marque espère ouvrir de nouveaux points de vente à l’occasion des futures grandes compétitions : championnats du monde en petit bassin fin 2014, puis en grand bassin en 2015.