Alibaba olympique, la Chine sur tous les fronts Le Comité International Olympique (CIO) et Alibaba signent un partenariat à long terme jusqu’en 2028, scellant l’entrée du géant chinois du commerce en ligne dans le club fermé des grands parraineurs olympiques. Dans le même temps, le président du CIO, Thomas Bach, a accueilli le président chinois Xi Jinping au Musée Olympique de Lausanne (Suisse). La première visite d’un chef de l’État chinois au CIO.

Le partenariat avec Alibaba a été annoncé au Forum économique mondial à Davos (Suisse), par le président du CIO, Thomas Bach, le fondateur et président exécutif du groupe Alibaba, Jack Ma, ainsi que par le directeur général du groupe Alibaba, Daniel Zhang. Ce qui est tout sauf anodin. Aux termes de ce partenariat, « l’Amazon chinois » intègre le programme de parrainage mondial TOP (The Olympic Partners) et devient l’interlocuteur officiel pour les services cloud et de commerce en ligne, ainsi qu’un partenaire fondateur de la chaîne Olympique TV. L’activation des droits d’Alibaba au niveau mondial portera sur les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (Corée du Sud), les Jeux d’été de Tokyo 2020 (Japon), les Jeux d’hiver de Pékin 2022 (Chine) ainsi que les Jeux Olympiques d’été et d’hiver de 2024, 2026 et 2028, pour lesquels les villes hôtes n’ont pas encore été élues. Avec ce partenariat, Alibaba devient la première entreprise à conclure à long terme avec le CIO et le premier groupe chinois à s’engager pour les Jeux d’hiver de Pékin 2022.

Pendant que le groupe fondé par Jack Ma faisait étalage de sa puissance naissante (Alibaba a par ailleurs déjà investi dans le rugby en Chine, le football avec le club du Guangzhou Evergrande et même dans le secteur du e-sport, ndlr), Xi Jinping, le président de la Chine, était en représentation à Lausanne (Suisse) auprès du CIO. La première visite d’un chef de l’État chinois au CIO. C’était vraiment une visite historique, a confié Thomas Bach. Il a une vision claire sur le rôle important que le sport joue dans la société et sur l’importance du sport dans l’éducation des jeunes. Le sport est devenu un thème récurrent dans les efforts diplomatiques de Xi Jinping. Le président chinois n’a jamais caché sa passion pour le football en particulier. En 2011, il a annoncé trois souhaits : que la Chine se qualifie à nouveau en phase finale de Coupe du monde (son unique participation en phase finale remonte à 2002, ndlr), qu’elle accueille cet événement et enfin qu’elle le remporte un jour. Son intérêt pour la chose sportive a aussi un dimension politique à l’adresse de ses concitoyens. Son implication l’aide à se forger une image publique.
800

Le contrat avec le géant chinois de l’e-commerce s’étend jusqu’en 2028. Il ouvre à Alibaba la porte du TOP, le programme de marketing mondial du CIO. Alibaba se serait engagé pour la somme de 800 M$.