On en parle depuis des mois. C’est fait. Adidas et la Fédération allemande de football (DFB) prolongent leur association historique jusqu’en 2022. Selon toute vraisemblance, le nouvel accord confère à l’Allemagne le maillot de sélection le plus cher au monde, devant la France.

Adidas a annoncé lundi 20 juin le renouvellement jusqu’en 2022 de son partenariat avec la Fédération allemande de football (DFB). Il s’agit d’un partenariat fort, pour les bons moments comme pour les moins bons. Le travail en commun se fait dans une grande confiance, non seulement pour l’équipe nationale mais aussi pour développer le football aux différents niveaux, a simplement déclaré le président du directoire d’Adidas, Herbert Hainer, au cours d’une conférence de presse organisée à Paris, en marge de l’Euro. Il a ensuite confirmé les informations des médias allemands concernant le montant du contrat. Adidas versera 50 millions par an à la DFB, le double du montant prévu par le contrat actuel. Une inflation dictée par la concurrence exercée par d’autres équipementiers. L’Allemagne possède désormais le maillot de sélection le plus cher au monde, devant l’association Nike-équipe de France (42,6 millions d’euros par an jusqu’en 2018). Nous prolongeons un partenariat de plus de 60 ans. Nous somme alliés au champion du monde actuel, à l’une des meilleures équipes du monde, a-t-il ajouté. Nike était également en lice pour le contrat avec la DFB mais Adidas est parvenu à l’emporter entre autres en offrant d’augmenter ses financements et en promettant de rapatrier en Allemagne une partie de sa production de maillots.

Un contrat à 50 millions d’euros par an

Longtemps numéro un mondial incontesté sur le marché du football, Adidas a cédé en 2014 à Nike le titre de premier vendeur de chaussures de foot, ce qui l’a conduit à augmenter ses investissements marketing. Il y a deux semaines, le groupe a annoncé prévoir de vendre 1,3 million de maillots de l’équipe d’Allemagne cette année grâce à l’Euro qui se dispute en France jusqu’au 10 juillet. Il en avait vendu un million lors de la précédente édition du tournoi, en 2012, et trois millions en 2014, année de la victoire allemande à la Coupe du monde au Brésil.
Top 5 des contrats avec les sélections

Allemagne (Adidas) 50 M€
France (Nike) 42,6
Angleterre (Nike) 30
Brésil (Nike) 25
Espagne (Adidas) 24
Italie (Puma) 20