Comme les grandes enseignes, l’USAP (Pro D2) lance une carte de fidélité, en partenariat avec une trentaine de commerces de Perpignan et de la périphérie.

Pour agrandir sa communauté, l’USAP dévoile une nouvelle formule de fidélisation du public, la carte Sang et Or. Gratuite, elle permet d’obtenir des réductions et avantages chez les enseignes partenaires : grande enseigne de bricolage, magasins de vêtement, espace de bien-être ou encore librairie et centre-auto. Des réductions tarifaires et des gratuités sont prévues pour la communauté USAP, qui peut aussi profiter d’avantages à la boutique et à la billetterie du club. Chaque utilisateur dispose d’un compte fidélité, accessible sur Internet, afin de consulter son cumul de points (pour tout achat en billetterie et boutiques de l’USAP, 1€ dépensé = 1 point crédité. Dès l’obtention de 200 points, un bon de réduction de 10 euros est octroyé).

Objectif : 15.000 cartes

On est le premier club de rugby à lancer cette carte communautaire et on espère en distribuer 15.000 d’ici six mois, indique François Rivière, président de l’USAP. Ce sera un outil ambitieux d’une puissance formidable.

Les finances du club de Pro D2 (10,5 millions d’euros de budget) auraient bien besoin d’un coup de pouce. Le contrôle Urssaf sur la période 2006-2009 (avec un redressement sur les droits à l’image et les avantages en nature octroyés aux joueurs, dont le Néo-Zélandais Dan Carter lors de son court passage à Perpignan) va coûter 280.000 euros au club alors que la baisse de 15 % des abonnements cette saison représente un manque à gagner de 200.000 euros. On travaille pour améliorer le remplissage du stade avec un nouveau programme d’animations et de développement du numérique, assume François Rivière. Des annonces interviendront d’ici trois mois. On a perdu 15 % d’abonnements par rapport à l’an dernier et la moyenne de l’affluence est passée de 11.000 à 8.000 spectateurs. C’est la conséquence de la programmation TV le jeudi et vendredi mais aussi de l’année 2 en Pro D2.