Les prochaines rencontres du XV de France devraient rester sur France Télévision. Le service public paraît concourir seule.

Le contrat signé en 1999 entre France Télévision et la Fédération Française de Rugby (FFR) arrive à échéance. A l’époque France Télévision avait versé 24,4 millions d’euros pour le Tournoi des Six Nations, ainsi que pour les tests-matches disputés par le XV de France sur le territoire national. Cette fois-ci, les négociations n’ont pas lieu directement avec la FFR mais avec le Comité des Six Nations. Le cahier des charges impose la programmation de 15 rencontres, en direct ou en différé, sans possibilité de revendre certains matches. M6 a préféré renoncer alors que la chaîne avait concouru en 1999. Canal + doit s’abstenir. En raison de la directive Télévision Sans Frontières la chaîne cryptée ne peut acquérir les droits de l’équipe nationale. Rappelons que la directive permet aux Etats membres d’établir une liste d’événements qui devront être diffusés en clair, même si des droits exclusifs ont été achetés par des chaînes à péage (Jeux Olympiques ou Coupe du monde de football, par exemple). La même règle s’applique pour les chaînes du câble et du satellite. En plus, il se poserait pour elles une question de coût. TF1 (qui pourrait profiter d’Eurosport pour diffuser les rencontres qui ne concernent pas la France) n’a pas fait connaître ses intentions mais on imagine pas la Une se porter candidate pour diffuser les matches du XV de France alors que les droits de la Coupe du Monde de rugby appartiennent à France Télévision !

Le service public est donc seul en lice et devrait conserver un produit qui lui réussit plutôt bien.
L’Angleterre change de diffuseur

Les matches du Tournoi des Six Nations de l’équipe d’Angleterre pourraient être retransmis par la chaîne publique BBC, à partir de la saison prochaine, car Sky Sports (chaîne privée et diffuseur actuel) a annoncé qu’elle n’était plus intéressée.