Sodexo devient Supporteur Officiel de Paris 2024 (comme DXC Technology et Atos) aux côtés de sa filiale dédiée Sodexo Live! qui s’est vu confier la restauration au Village des athlètes, ainsi que la restauration grand public sur une quinzaine de sites de compétition.

Pendant cinq semaines, Sodexo Live! mobilisera plus de 1.000 collaborateurs par jour sur le Village des athlètes et proposera jusqu’à 40.000 prestations quotidiennes pour les 14.850 athlètes des 206 délégations olympiques et 182 délégations paralympiques. L’entreprise fait appel à trois chefs emblématiques pour élaborer les menus : Amandine Chaignot, Akrame Benallal et Alexandre Mazzia. Amandine Chaignot donne le ton sur ce qu’elle compte apporter : «Je suis ravie de ce partenariat. Cela fait quelques années que je collabore avec les équipes de Sodexo sur plusieurs sites de musée. Dans mes restaurants, on vise à limiter la viande. On s’efforce d’amener les gens vers un nouveau mode de consommation et on se limite à une viande par jour. Petit à petit, on arrive à faire bouger les codes en douceur. Évidemment, on travaille les fruits et les légumes frais, en circuit court local au maximum. Ce sont mes traceurs et je pense que nous allons avancer dans ce sens avec Paris 2024, même si tout n’a pas été encore évoqué et précisé.»

« Les équipes de Sodexo Live! capitaliseront sur leur savoir-faire et leur expertise unique en matière de diététique sportive pour répondre aux spécificités et aux exigences nutritionnelles des sportifs de haut niveau », indique le groupe de services. Pour la première fois, un restaurateur devient l’un des sponsors des Jeux Olympiques. Le géant de la restauration collective a travaillé sur d’autres événements sportifs comme Roland Garros, la Coupe du monde de rugby, le Tour de France, ou encore le Super Bowl.

« Qu’il y ait une histoire à raconter autour de l’alimentation dans un pays tel que la France à l’image intimement liée à la gastronomie, était une évidence pour Sodexo », comme pour le Comité d’organisation, explique la directrice exécutive du développement commercial et marketing de Paris 2024, Marlène Masure.

Une quinzaine de sites de compétitions seront aussi servis par Sodexo, représentant au total « 15 millions de repas et snacks », a ajouté Marlène Masure. Les menus seront élaborés avec des nutritionnistes, en collaboration avec les membres de la commission des athlètes du comité d’organisation. Pour Carole Gallissant, l’une des nutritionnistes qui travailleront sur Paris 2024, le dossier nutrition est très important pour espérer avoir des Jeux réussis en matière de performance sportive : «Les sportifs de haut niveau ont tous pris conscience de l’importance de l’alimentation dans leur performance et pour nous, il était indispensable que cette thématique nutrition soit bien traitée dans l’offre que nous allons leur proposer. Il faut néanmoins savoir que dans la nutrition du sportif, il n’y a pas de recette miracle, sinon cela se saurait. Aujourd’hui, la difficulté est que chaque sportif a des besoins qui lui sont propres. Notre défi sera donc de proposer une offre suffisamment variée à tous ces mangeurs pluriels, selon leur âge, leur sexe, leur discipline. Bien manger ne fait pas forcément gagner mais en revanche, mal manger peut faire perdre. L’enjeu est donc que le sportif soit bien dans sa tête, dans ses baskets et dans son assiette.» Rien ne sera donc laissé au hasard par Sodexo (19,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé en 2019-2020, présent dans 64 pays), comme le rappelait Franck Chanevas en guise de conclusion : «Pour nous, les Jeux représentent une formidable vitrine pour exposer notre savoir-faire en matière de restauration. Il y a plusieurs enjeux, notamment en termes d’image, mais aussi de business avec des retombées directes et aussi indirectes lorsqu’on a été opérateur d’un événement comme celui-ci.»

Il y aura une « limitation de la création d’équipements temporaires », en « capitalisant sur les structures existantes », avec aussi des objectifs de « lutte contre le gaspillage alimentaire » et « élimination des emballages plastiques ». S’agissant de l’emploi, une part de 15% sera réservée à des personnes en situation de handicap, éloignés de l’emploi ou des quartiers défavorisés.

À la grande satisfaction de Tony Estanguet, le président de Paris 2024 : «Je suis ravi que le groupe Sodexo rejoigne l’aventure des Jeux de Paris 2024. Avec Sodexo Live !, nous avons fait le choix de l’expertise pour proposer un service de restauration optimal aux athlètes (…) Nous partageons avec le Groupe Sodexo, très engagé sur les problématiques RSE (responsabilité sociétale des entreprises), la même volonté de proposer des Jeux responsables sur le plan environnemental et social. Et cela commence dans l’assiette, par le choix des produits ou le recrutement du personnel de restauration.»